Download PDF by Charles-François Dupuis : Abrégé de l'origine de tous les cultes

By Charles-François Dupuis

Plusieurs personnes ayant paru desirer que je donnasse au public l'abrégé de mn grand ouvrage sur l' origine des cultes , j'ai cru ne devoir pas différer plus long-tems d remplir leur attente. Je l'ai analysé de maniere à présenter le précis des principes sur lesquels ma théorie est établie, et à donner un extrait de ses plus importans résultats, sans m'appesantir sur les détails, que l'on trouvera toujours dans le grand ouvrage.

Show description

Read Online or Download Abrégé de l'origine de tous les cultes PDF

Best french_1 books

Additional resources for Abrégé de l'origine de tous les cultes

Example text

La tribu Cennah l'était à la lune ; la tribu Misa étaitsous la protection de l'étoile Aldebaran ; la tribu Tai, sous celle de Canopus ; la tribu Kaïs, sous celle de Sirius ; les tribus Lachamus et Idamus honoraient la planete de Jupiter ; la tribu Asad celle de Mercure, et ainsi des autres. Chacune révérait un des corps célestes, comme son génie tutélaire. Atra, ville d'Arabie, était consacrée au soleil, et renfermait de riches offrandes déposées dans son temple. Les anciens arabes donnaent souvent à leurs enfans le titre de serviteurs du soleil.

La plupart des villes étaient bâties sous l'inspection et sus la protection d'un signe céleste. On tirait leur horoscope : de là les images des astres empreintes sur leurs médailles. Celles d'Antioche sur l'Oronte, représentent le bélier avec le croissant de la lune ; celle des Mamertins, l'image du taureau ; celle des rois d Comagene, le type du scorpion ; celles de Zeugma et d'Anazorbe, l'image du capricorne. Presque tous les signes célestes se trouvent sur les médailles d'Antonin : l'étoile Hesperus était le sceau public des locriens, ozoles et opuntiens.

Parmi les ruines de Persépolis, on distingue la figure d'un roi à genoux devant l'image du soleil ; tout près est le feu sacé conservé par les mages, et que Persée, dit-on, avait fait autrefois descendre sur la terre. Les parsis, ou les descendans des anciens disciples de Zoroastre, adressent encore leurs prieres au soleil, à la lune, aux étoiles, et principalement au feu, comme au plus subtil et au plus pur des élémens. On conservait surtout ce feu dans l'Aderbighian, où était le grand pyrée des perses, et à Asaac , dans le pays des parthes.

Download PDF sample

Abrégé de l'origine de tous les cultes by Charles-François Dupuis


by Steven
4.0

Rated 4.95 of 5 – based on 4 votes